Phobies sociale

 

Plus de 5 % de la population souffrent d’anxiété et certaines personnes ne trouvent pas de solution à leur phobie. Ils vivent avec l’appréhension de sortir de chez eux. Surmonter sa timidité pour communiquer avec les autres est un véritable défi. Être gêné de prendre la parole en public peut provoquer des formes de tensions intérieures et de renforcer le blocage de peur.

 

Conscientiser la phobie sociale

 

Bien souvent les personnes phobiques anticipent leur peur avant qu’une situation arrive. Elles ont installé un mécanisme dans leur subconscient plutôt négatif et provoquent des évènements qui n’existeraient pas si leur attitude était plus en confiance. Elles vivent avec des crises d’angoisses permanentes qui les empêchent de s’affirmer face à un défi, un entretien, une rencontre. Elles perdent toute estime d’elle-même se sentant toujours jugées, critiquées et rejetés. Quand la phobie s’installe plus profondément cela crée une agressivité intérieure par manque d’estime de soi. La frustration prend le dessus et renforce les peurs paniques générant du stress supplémentaire. Dans les relations amoureuses ou amicales le rapprochement est aussi très difficile, l’intimité a du mal à s’installer.

 

Quelles sont les origines de ces phobies ?

 

Chaque êtres humain reproduit le schéma familial avec des premières peurs et croyances qui s’installent depuis la petite enfance. L’enfant se nourrit de l’énergie de ses parents qui ont eux aussi des histoires de phobie à régler. Suite à des exigences trop excessives parentales l’enfant se met sous pression et commence à avoir la peur de ne pas être à la hauteur afin de satisfaire ses parents, cela serait un échec qu’il aurait du mal à accepter.
La vulnérabilité s’installe quand une éducation est humiliante pour l’enfant avec peu d’encouragement. Cependant, une éducation sur protectrice fragilisera aussi les croyances de cet enfant qui sera convaincu de ne pas être à la hauteur et incapable d’affronter la vie dans ce monde. Je conseille d’être à l’écoute de ces enfants et de les encourager à tenter de nouvelles expériences avec une bienveillance neutre en les rassurant devant une situation négative pour eux. ( Moquerie, humiliation, injustice, perte d’un objet ou d’une séparation d’amie, une maladresse devant les autres, ou un sentiment de danger……).

 

Comment surmonter les phobies sociales ?

Devenu à l’âge adulte, il devient plus difficile pour les phobiques sociaux de s’intégrer dans la société si ces personnes n’ont pas fait un travail personnel sur eux. Développer de nouvelles connaissances voir une vie amoureuse, trouver une activité professionnelle épanouissante est un véritable parcours pour eux. Pour connaitre la guérison de ces phobies, c’est de commencer à apprendre à s’aimer mais aussi d’aimer l’enfant que l’on a été, à prendre réellement conscience de nos valeurs de se sentir vivant dans chaque situation. Porter un regard de compassion sur soi est un grand pas pour l’homme. Avoir une vision d’amour dans notre être profond est une des clés de cette guérison.

 

                                          Laurent Amouroux

 

 

Pin It on Pinterest